menu

News

« Mères de parole » : concilier vie de famille et vie professionnelle, c’est possible chez STUDIOTRE !

posted in Uncategorized by

Avez-vous déjà essayé de faire une recherche sur Google avec les mots-clés : « mères et travail » ? Dans les premiers résultats, vous trouverez différents articles de ce genre : « Mères et travail : pourquoi doit-on choisir entre carrière et famille en Italie ? » ; « Enfants, maison et travail : être mère est un parcours jonché d’obstacles » ; « Une mère peut-elle vraiment travailler à temps plein ? », etc.

Beaucoup des résultats les plus récents mentionnent les données de la dernière enquête de l’inspection du travail italienne, qui soulignent la difficulté croissante à reprendre le travail après la naissance d’un enfant :

– depuis 2014, le taux d’emploi des femmes âgées de 25 à 49 ans (l’âge moyen auquel les femmes sont susceptibles de devenir mères et d’avoir des enfants mineurs) n’a pas augmenté pour les femmes ayant un enfant. Ce taux a même diminué de 2,2 % pour les femmes ayant un enfant âgé de 0 à 6 ans.

– 24 618 femmes ont démissionné car elles ne réussissaient pas à concilier vie professionnelle et vie de famille après la naissance de leur enfant. 1 243 d’entre elles résident en Émilie-Romagne.

Les raisons ? Le coût élevé des crèches, les bas salaires et les grands-parents qui ne peuvent pas s’occuper de leurs petits-enfants.

Que pouvons-nous donc faire pour éviter que la naissance d’un enfant soit « pénalisante » sur le lieu de travail ? En réalité, il suffirait de mettre en place quelques mesures de bien-être que nous appliquons depuis toujours chez STUDIOTRE et que nous intégrons parfaitement à notre culture d’entreprise, au-delà des obligations imposées par la loi.

Tout d’abord, en ce qui concerne la flexibilité des horaires de travail. Les mères doivent souvent jongler entre leurs horaires de travail et ceux des écoles qui, au fil des ans, diminuent et ne couvrent plus une durée quotidienne suffisante : cet assouplissement (d’arrivée et de départ) peut s’avérer précieux, surtout lorsqu’aucun membre de la famille ne peut apporter son aide.

En plus des horaires flexibles, le smart working est une autre mesure que nous jugeons fondamentale : la possibilité de travailler à distance, s’il est impossible de quitter le domicile, apporte une aide concrète aux mères. Ainsi, elles peuvent jongler entre obligations professionnelles et personnelles, tout en améliorant la productivité et en diminuant l’absentéisme.

Mettre en place des politiques qui améliorent le bien-être des mères qui travaillent est donc possible, même en commençant par ces petits aménagements organisationnels.

Aujourd’hui, selon l’Istat (institut national de statistique italien), 37 % des entreprises ont déjà choisi d’adopter la flexibilité des horaires : nous souhaitons à toutes les mères que ce pourcentage augmente d’année en année, afin de vivre dans une société où devenir mère n’est plus perçu comme un obstacle.

05 Jun, 19

 

 

À lire aussi