menu

News

Du contact direct aux relations numériques : les nouveaux outils du monde des affaires à l’international.

posted in Actualités by

Notre façon de faire des affaires est en pleine mutation, et pas uniquement en raison de l’urgence sanitaire que nous avons connue. Au cours de ces derniers mois, de nombreuses entreprises ont expérimenté de nouveaux outils dans le cadre de leurs relations avec les actionnaires à travers le monde : désormais les visioconférences font en effet partie de notre quotidien, aussi bien dans la vie professionnelle que dans la sphère privée.

Alors que les entreprises sont en train de reprendre leur activité, il est nécessaire de consolider les stratégies testées durant les mois de confinement et de les appliquer avec une prise de conscience accrue.

Benta Wiley (Oryoki) et Letizia Palladino (STUDIOTRE) nous racontent aujourd’hui combien il est important d’adopter une approche culturelle dans la communication avec leurs clients et collaborateurs étrangers, surtout lorsque nos appels deviennent de véritables négociations commerciales.

Benta Wiley est née en Australie et a étudié l’architecture auprès de l’École polytechnique de Milan. Elle a travaillé pendant plus de 20 ans en tant que designer, mais aussi dans le monde de la communication et de la stratégie d’image de marque. Elle est co-fondatrice du cabinet Between, qui appartient au groupe Oryoki, implanté à Reggio d’Émilie, Milan et Singapour.

Dans le monde du numérique, comment les relations avec les clients évoluent-elles ?
Notre génération a vécu différentes étapes du passage entre le contact direct et les relations numériques. Par le passé, nous avons déjà remarqué comment peuvent évoluer les outils de communication : des premiers PC à la naissance de l’Internet, des premiers téléphones portables aux smartphones, le contexte technologique influence depuis toujours les interactions que nous avons avec nos actionnaires.

Au cours de ces derniers mois, nous avons fait l’expérience de la façon dont la technologie modèle notre prise de contact avec les clients, partenaires et fournisseurs et nous oblige à redéfinir les outils commerciaux et marketing que nous avons toujours eu l’habitude d’utiliser lors des rencontres en face à face.

Nous n’oublions pas que l’être humain est toujours au centre de nos activités commerciales, même lorsque nous communiquons à distance.

Nous continuons à dialoguer avec les personnes, exactement comme lors de salons ou de meetings internationaux, la différence étant que le numérique requiert avec force de modifier les caractéristiques et le style des outils de communication de l’entreprise.

Par conséquent, comment les outils de communication doivent-ils être conçus ?
Tout d’abord, la numérisation ne signifie pas qu’il faille prendre les ressources papier et les enregistrer au format Web. Cela signifie penser différemment. Chaque outil répond à une expérience client différente : pourriez-vous concevoir un site Internet avec la même logique qu’une présentation PowerPoint ?

Il faut des contenus clairs, simples, visibles et efficaces qui interagissent avec l’interlocuteur. En un mot, ils se doivent d’être réactifs… Et il ne faut pas oublier de se poser les bonnes questions : comment communique-t-on sur d’autres marchés ? Comment une marque se localise-t-elle ? Quels sont les codes inter-linguistiques qui changent en fonction de la culture du lieu ?

Chaque projet est géré par une équipe spécifique avec des compétences complémentaires, qui agit de façon transversale pour fournir des propositions intégrées et des résultats concrets.

Pouvez-vous nous donner quelques exemples d’outils de communication conçus en suivant l’approche numérique ?
L’équipe d’Oryoki expérimente actuellement deux outils, qui démontrent leur grande efficacité :

  • Digital presentation – présentations interactives, véritables boîtes à outils, conçues pour raconter la marque et les produits à travers des données et des images ;
  • Capsule Video Collection – vidéos à utiliser en guise d’introduction, pas uniquement à l’occasion de réunions virtuelles, mais aussi dans les échanges d’e-mails, sur le site Internet et sur les réseaux sociaux. La vidéo est un type de contenu principalement utilisé sur Internet, qui garantit par ailleurs un plus grand engagement avec les utilisateurs.

Letizia Palladino cultive depuis toujours la volonté de faire tomber les barrières entre les personnes, qu’elles soient linguistiques, culturelles ou même physiques. Elle a également réalisé ce rêve dans sa vie professionnelle il y a de cela vingt-trois ans, en devenant consultante linguistique chez STUDIOTRE, dont elle est aujourd’hui la PDG.

Quel est le secret pour communiquer avec des clients et des partenaires de toutes langues et cultures ?
Lorsque nous construisons des relations avec des clients et des partenaires étrangers, nous devons toujours garder à l’esprit que les personnes ont des langues, des cultures et des expériences différentes, qui façonnent la manière dont les personnes perçoivent les services et les produits.

Nous pensons souvent qu’utiliser une « langue passerelle », comme par exemple l’anglais, est une bonne solution. En réalité, parler une langue qui n’est pas notre langue maternelle peut représenter une difficulté dans la communication, générant des malentendus linguistiques et relationnels, surtout dans le cadre d’une négociation commerciale.

Si en plus, la négociation commerciale se fait par l’intermédiaire de la technologie – Zoom, Teams, WeChat ou toute autre plateforme – il ne faut pas sous-estimer la gestion de tous les aspects relatifs à la métacommunication, comme le ton de la voix, les expressions du visage et la gestuelle, qui jouent un rôle fondamental et qui changent d’une culture à l’autre.

Le secret consiste à localiser les contenus de notre communication. Comment ? En changeant de perspective, en concentrant notre attention sur les personnes et leur contexte culturel et non plus sur le produit / service que nous souhaitons promouvoir.

Pour cette raison, il est important d’avoir le soutien d’un consultant linguistique pour contextualiser la communication en fonction de la culture du pays où l’on souhaite développer de nouvelles affaires.

Concrètement, quel est soutien que peut apporter le consultant linguistique dans la localisation de la communication ?
Imaginons que nous devons mener une négociation commerciale avec un client potentiel au Moyen-Orient. Le consultant linguistique vous conseillera de toujours poser des questions ouvertes car les questions fermées, qui impliquent une réponse par « oui » ou « non », pourraient constituer un problème.  Lorsque cela est possible, les personnes originaires de cette région du monde préfèrent en effet éviter de prononcer le mot « non ». Dans leur culture, le refus est considéré comme antipathique et antisocial car il crée un sentiment de malaise chez la personne qui le reçoit.

Communication numérique et traductions : quelle est l’approche du consultant linguistique ?
Benta a utilisé le mot « réactif » pour décrire les outils de communication. En tant que consultants linguistiques, nous avons le sentiment que ce terme nous correspond totalement. L’évolution technologique, parallèlement à la formation des personnes, a toujours été au centre de notre approche, orientée sur la résolution des problèmes (« problem setting »).

La technologie nous permet en effet de simplifier le processus de traduction en faisant économiser du temps et de l’argent au client, avec une garantie de qualité et de confidentialité.

Par exemple, en utilisant les outils de TAO, nous pouvons traduire des outils comme la présentation numérique ou la vidéo (avec les techniques de sous-titrage ou de voice-over) en travaillant directement sur le fichier source.

Quel est l’avantage ? Nous optimisons les délais et les ressources et, surtout, nous évitons les erreurs caractéristiques du « copier / coller ».

Être réactif, c’est également assister les entreprises dans leur choix d’une plateforme adaptée pour mener une négociation commerciale ou une réunion et trouver la solution pour intégrer, par exemple, l’interprétation simultanée.

Vous souhaitez découvrir comment transformer vos outils de communication pour opérer une transition entre contact direct et relations numériques avec STUDIOTRE et Oryoki ?
Contactez-nous : [email protected]|[email protected]

24 Juil, 20