menu

News

Glottophobie : une nouvelle forme de discrimination ?

posted in Uncategorized by

Dans le langage courant, nous sommes habitués à entendre parler de glossophobie, à savoir la peur de parler en public. Depuis peu, un nouveau terme a fait son apparition : la « glottophobie ». Pas encore officiellement reconnue, celle-ci représente une forme de discrimination fondée sur la manière dont une personne parle une langue. 

Il ne s’agit pas d’une simple moquerie en raison d’éventuels défauts de prononciation personnels, mais d’une véritable discrimination basée sur les langues minoritaires, les accents régionaux ou étrangers, qui peuvent devenir de vrais obstacles ou formes de stigmatisation, même entre locuteurs natifs d’une même langue. 

Ce phénomène est confirmé par une recherche américaine publiée sur le site « Uniting Ambition » qui souligne que 80 % des employeurs se laissent influencer et prennent des décisions discriminatoires en se basant uniquement sur l’accent régional de l’employé potentiel. De plus, un tiers des chercheurs d’emploi admettent essayer de corriger leur accent et « diminuer » leur cadence afin de faire bonne impression lors des entretiens d’embauche.

19 Sep, 18

 

 

À lire aussi